Monastère Saint-Laurent-de-l'Escurial

Faïence de Talavera, début du XVIIIe siècle

Grand plat creux en faïence émaillée
Faïence de Talavera
Aux armes du monastère royal Saint-Laurent-de-l'Escurial et au nom du prieur Eugenio de la Llave (1717-1723)
Beau registre décoratif de fleurs et d'animaux sur l'aile
Espagne, Talavera, 1717-1723
Diam. 36,5 cm
H. 7 cm

-----
Très bon état général. Aucun fêle, aucune restauration. Sautes d'émail en bordure de l'aile et du fond et petits défauts d'émaillage.
Ce plat très creux, presque enfoncé comme les soucoupes du même nom, peut être daté précisément grâce au nom du prieur Eugenio de la Llave, nommé le 31 mai 1716 et confirmé le 28 avril 1717 (Quevedo 1849, p.256).
-----
Comparatifs
Le Musée allemand de la pharmacie à Heidelberg (Deutsches Apotheken-Museum) conserve dans ses collections deux pots à pharmacie au nom du même prieur, datés autour de 1717 (Luckenbach 1963, p.91 sqq., Abb.11 & 12).
Lors de la dispersion des collections du château de Gingins en 2013, six pots à pharmacie de facture très semblable, mais au nom d'un prieur plus ancien (Domingo de Rivera, prieur de 1678 à 1681), ont été vendus par la maison Piguet
On retrouve sur l'aile du plat C.289-1987 du Victoria & Albert Museum un décor tournant de végétaux et d'animaux dans le même esprit que celui de notre plat.
-----
Littérature
Werner Luckenbach, "Talavera-Fayencen im Deutschen Apotheken-Museum". In: Wolfgang-Hagen Hein und Herbert Hügel (Redaktion), Festschrift zum 65. Geburtstage von Georg Edmund Dann. Veröffentlichungen der Internationalen Gesellschaft für Geschichte der Pharmazie e.V., Band 22, Wissenschafliche Verlagsgesellschaft MBH., Stuttgart 1963, p. 91-100 (consultable en ligne).

José Quevedo, Historia y Descripción del Escorial, 1849 (consultable en ligne)



 

À voir aussi