Ciseaux de couture acier & or, début du XVIIIe

Paris, 1726-1732

Petits ciseaux de couture
Acier et or
Dans un étui en galuchat
Etat exceptionnel, et des ciseaux et de l'étui
Paris, 1726-1732
Longueur: 7,7 cm (ciseaux) / 8,5 cm (étui)
-----
Une des branches pliables en or porte le poinçon de décharge pour les menus ouvrages de la régie de Jacques Cottin et Louis Gervais (poinçons en usage du 1er décembre 1726 au 15 octobre 1732):
Une masse de chancelier couronnée (Bimbenet-Privat, p.116, n°359)
-----
Ces modèles de petits ciseaux à branches dépliantes sont attestés depuis la fin du XVIIe, comme en témoigne le nécessaire conservé au Louvre, daté de 1690.
Pour le début du XVIIIe siècle, on pourra se reporter au très bel exemplaire du nécessaire offert par la reine Anne à sa dame de compagnie, vers 1710, et conservé dans les collections du Victoria & Albert Museum.

Dans le cas du nécessaire anglais toutefois, la contemporanéité des instruments et de l'étui n'est pas avérée.

De la même manière, si nos ciseaux sont datés précisément par le poinçon de décharge, il est difficile d'affirmer que le très bel étui en galuchat date de la même période. Il n'est pas impossible que ces ciseaux aient fait partie à l'origine d'un petit nécessaire, et qu'ils aient été mis à l'abri une ou deux générations plus tard dans un petit étui, conçu spécialement pour eux.
-----
Un objet d'un grand raffinement, rare dans ces dates précoces et dans cet état de conservation.
-----
Référence:

Michèle Bimbenet-Privat et Gabriel de Fontaines, La datation de l'orfèvrerie parisienne sous l'Ancien Régime, Paris-Musées 1995

À voir aussi